HUILE, FUSAIN
« La mise en place » de l’oeuvre débute par une préparation minutieuse de la toile pour obtenir un support lisse tel du marbre. Plusieurs couches de peinture et ponçages successifs seront nécessaires.
Puis vient l’esquisse au fusain, recouverte ensuite, pour ne plus que la deviner, d’un profond rouge de mars.


Après ce souffle retenu, la magie opère…
Dans un ballet incessant, Les pinceaux et autres brosses dansent sur la toile, les couleurs explosent et redonnent vie au personnage.
Chaque couleur a une vibration bien particulière qui ne doit pas heurter sa voisine mais lui suggère de vivre et d'irradier encore plus.

Les couleurs sont franches et vives, l’artiste n’aime pas les demi teintes. 
Les femmes, ses muses, ses icônes, sublimées dans ses œuvres, se nourrissent de passions et de subtilité. ……
L’intensité d’un regard lui semble indispensable. 

 

 Huile sur toile  100 x 100 cm       Transformée et reconduite sur ALU
                                                                 Série limitée numérotée de 1 à 5
ALUMINIUM, ENCRE ET CERAMIQUE
Selon le baromètre de son humeur et de ses envies,
Sylvie Breysse opère une transformation par une photographie de l’œuvre achevée, retravaillée,  décloisonnée, dépouillée de ses éléments et parfois de ses couleurs, pour être finalement reconduite sur de l’aluminium brossé puis laquée à la céramique qui apporte profondeur et luminosité éclatante.
…Une deuxième œuvre naît entre vibration et disparition.

De la densité à la transparence, l’artiste, séduite par la perfection formelle trouve des accents plus éthérés. Le décalage n’a rien de brutal et suggère même un touchant glissement. Ce dernier génère une double lecture, entre la facture séduisante, colorée et l’omniprésence naturelle du vide suggéré.